Réponse au test des connaissances en aromathérapie

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

1) Les huiles essentielles sont des susbtances organiques issues d’une distillation douce. 

L’ huile essentielle est eu-biotique: elle participe à la vie.C’est une matière vivante naturelle. La distillation des essences aromatiques s’effectue chez le producteur sur le lieu de récolte. Seuls les tests: spectrogramme de masse, chromatographie en phase gazeuse, aromatogramme sont faits en laboratoire. Le producteur est soucieux de la qualité de ses plantes et de sa distillation. Au début, il y a la plante et aussi une passion humaine. La pression à froid des zestes d’agrumes produit des essences et non des huiles essentielles.

2) Vrai. Les huiles essentielles ne sont pas des huiles végétales et ne sont donc pas grasses.

Les huiles essentielles doivent leur dénommination “huile” à cette particularité qu’elles ont de ne pas être missibles à l’eau (comme les huiles oléagineuses).Elles flottent à la surface de l’eau. Pour certaines, elles sont très volatiles et ne laissent aucune trace de gras.

3) Faux. Les agrumes: citron, mandarine, bergamote, pamplemousse, orange, lime, citron vert… donnent des essences par expression à froid de leurs zestes. Sans distillation, il ne s’agit pas d’huile essentielle. Les essences sont missibes à l’eau et plus facile d’empoi surtout chez les jeunes enfants. Attention toutefois, elles sont photosensibilisantes (risque de tâches sur la peau, si exposition au soleil!).

4) Les huiles essentielles sont des compléments alimentaires. Ce qui leur vaut une date de péremption obligatoire sur le flacon. Très utilisées dans l’industrie pharmaceutique, cosmétique et dans la parfumerie, elles ont des principes actifs très puissants, si elles sont complètes. Certaines sont même interdites à la vente, d’autres ne sont vendues qu’en pharmacie! Soyez vigilants!

5) Faux. Chaque huile essentielle est particulière et unique. Sa composition moléculaire varie pour une même plante ! Il existe 13 sortes de Thym, 7 de lavandes, 4 de Romarin dont les actions diffèrent.

6) La lavande vraie et lavendula angustifolia. C’est la même plante sous son nom usuel et latin. L’huile essentielle la plus YIN en médecine traditionnelle chinoise. Elle contient de la coumarine et est donc photosensibilisante.

7) Le lavandin X super: riche en esters antispasmodiques et contenant un peu de camphre. En synergie avec d’autres huiles, elle sera plus efficace.

8) VRAI. Plusieurs interventions du SMUR concernaient des spasmes laryngés chez des bébés suite à l’inhalation d’effluves de Menthe poivrée!  Le fait d’en mettre une goutte sur vous et de traverser une pièce où se trouve un bébé peut déclencher : au mieux une quinte de toux, au pire un arrêt respiratoire! Chez les épileptiques la réaction sera une crise!

9) Jamais d’huile essentielle pure sans les conseils d’un aromathérapeute. Ne pas chauffer une huile essentielle! L’administration d’hect pure est possible et même très efficace dans certaines indications, suite à l’avis d’un aromathérapeute. La diffusion atmosphérique nécessite quelques précautions. Les huiles essentielles dans le cas d’un diffuseur à pompes s’utilisent pures.

10) L’utilisation des huiles essentielles sans un minimum de connaissances d’utilisation est risquée pour n’importe qui. Les 6 cas cités dans les réponses méritent une vigilance particulière. Même les animaux peuvent changer de comportement en présence d’huile essentielle. Par exemple les chats et le Nard de jatamansi (stimulant ovarien) font mauvais ménage. Ne tentez surtout pas l’expérience. Mais pensez à observer votre animal lors de vos manipulations d’huiles essentielles. Il existe un usage vétérinaire décrit par le Dr Baudoux.

11) Faux. La date de péremption figure par obligation sur tous produits alimentaires (les huiles essentielles en font partie). Seulement, elles sont comme le bon vin, elles se bonifient avec le temps, si elles sont bien conservées. La Rose de Damas gagne en ampleur aromatique, se cristalise parfois. Il suffit de la chauffer dans le creux de votre main. Ne jetez pas une huile essentielle, c’est un trésor!

12) Vrai. Dés votre première rencontre avec une huile essentielle pure vous recevez un message: moléculaire, olfactif et ancestral! Bienvenu en aromathérapie, laissez vous guidez par  vos sensations, votre bien-être. 

13) Toutes les réponses sont exactes. L’usage des huiles essentielles n’a pas cessé depuis les égyptiens. Les domaines d’utilisation, eux, ce sont diversifiés. Pas d’effet “new age”.

14) La quantité de matière première utilisée pour élaborer un kilo d’huile essentielle détermine son prix de vente. Ainsi il faut 1200 kilos de pétales de roses ou 150 kilos de sommités fleuries de lavande ou 7 kilos de têtes de clou de girofle pour obtenir chaque fois 1 kilo d’huile essentielle. Ces trois exemples sont des merveilles d’efficacité à des prix très différents.

15) Faux: les résines, les rhizomes, les écorces, les herbes aromatiques, les graines, fruits secs…sont distillés pour donner de précieuses huiles essentielles.

16) Plusieurs possibilités sont possibles:

a) 100% pure + 100% naturelle + intégrale + chémotypée, si tous ces items apparaissent sur le flacon, ce produit est de bonne qualité. 

b) Chémotypée seulement. Ce terme définit plusieurs critères. Il peut à lui seul représenter un critère de qualité. Il figure rarement isolé sur le flacon car le distributeur qui affiche un chémotype (hebbd ou hect) s’engage déjà sur une qualité identifiable et une traçabilité

Le terme bio est vendeur, mais ne signifie nullement à lui seul une qualité fiable de l’huile essentielle.Les normes CE n’ont rien à voir ici, pour l’instant. Le descriptif d’une étiquette d’un flacon d’huile essentielle nécessite une rigueur à la hauteur des bienfaits de ces élixirs.têtes de clou de girofle pour obtenir chaque fois 1 kilo d’huile essentielle. Ces trois exemples sont des merveilles d’efficacité à des prix trés différents.

 

Ce test vous offre un aperçu de l’étendu du domaine des huiles essentielles et de la nécessité de bien les connaître pour les utiliser au maximum de leur capacité. Puissantes et subtiles à la fois, leur niveau infiniment élaboré leur permet une action en profondeur et sur des déséquilibres psychosomatiques et aussi physiques purs.

Pour cette raison, l’usage des huiles essentielles n’est pas anodin. Il suffit d’apprendre. Mettez une voiture entre les mains d’un enfant de 10 ans : c’est dangereux! Apprenez lui à conduire à l’âge où il sera apte à intégrer la formation et la conduite devient un plaisir : en toute sécurité pour tous les usagers de la route.

Il en est de même pour les huiles essentielles. Sans aucune connaissance, elles peuvent être néfastes sans même que vous le sachiez (pensez à la menthe poivrée!). Avec quelques notions, cela devient un plaisir, avec des connaissances ce sont elles qui vous guident. En effet, l’usage des huiles essentielles va bien au-delà d’une simple perspective de soins. Il s’élabore entre elles et vous une alchimie “vibratoire”, un peu comme le musicien et son instrument: c’est extra-ordinaire ! Vous vous découvrez  avec stupeur des capacités inestimées. Devenez messager du temps: transmettez ce relais aromatique millénaire, porteur de sagesse et de bien-être pour tous les hommes: Insaecula Saeculorum.

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »