les stéthoscopes passent au vert!

MARDI 21 JUILLET 2009

les stéthoscopes passent au vert!

Quelle surprise! Hier je rencontre un jeune médecin que j’ai connu interne il y a quelques années. Il faisait partie de la fratrie des “protocolaires” purs et durs. Il marchait sur les chemins balisés des protocoles établis vis à vis des maladies (et non du patient). Il fleurissait en lui comme un souffle de révolte, léger mais perceptible vis à vis de ce que la médecine l’obligeait à faire. L’ayant rencontré plusieurs fois,il regrettait de n’être qu’une main prescrivant des protocoles déjà établis. Certes, il devait poser le diagnostic. Les patients sont très demandeurs, ils ont tout lu, surtout sur internet! Après, 1 an sans le voir, je le découvre hier , transformé. Tout mince, musclé, radieux. Il pratique le jogging tout les jours pour décompresser après ces consultations. Il a complètement revu sa politique de soins. Le” plus près de la nature” lui va à ravir. Il sait pertinemment que la santé passe par la prévention. En se rapprochant de la nature, de SA nature, il sait que le mieux pour l’homme et pour sa santé c’est une hygiène de vie simple. Il fut même très fier de me dire qu’il conseillé les jus de citrons le matin pour les personnes souffrant de maux de gorge ou de rhume.Il propose des changements alimentaires à ceux dont les normes sanguines dévient de la ligne de la normalité. Respectant Hippocrate, il soigne en utilisant ce qui se trouve le plus près du patient: nourriture et nature. Il revient aux source du vrai soin,de la prévention, du conseil. Un peu comme en Chine où le médecin de famille n’est rémunéré que si les personnes sont en bonne santé! C’est tellement évident! Combien sont-ils en Chine?… Ce médecin vit pleinement son rôle, il est même prêt à suivre une formation en aromathérapie pour conforter son nouveau dynamisme. Le manque de temps entre patients, conférences, formation professionnelle, jogging et vie de famille , le retient un peu. Mais il viendra à l’aromathérapie car de plus en plus de médecins s’y retrouvent, dans leur rôle de soignant. Alors ne croyez pas que parce que nous portons une blouse blanche nous sommes anti médecine naturelle. A la base nous avons faits les études nécessaires pour soigner dans notre pays. La nature humaine nous a rattraper. Nous honorons nos devoirs de “diplômés d’état” avec une conscience professionnelle exemplaire. Mais rien ne nous empêchent d’y mettre de notre personnalité, de notre humanité, de notre expèrience. Les médecins reconnaissent certainement les bienfaits de la médecine naturelle, mais ils ne sont pas formés pour la pratiquer. L’important c’est que le cœur y soit! A vous de choisir votre médecin et pourquoi pas, de choisir de ne plus en avoir besoin que pour vouloir se sentir bien.Très longue phrase à méditer. catherine